le transport aller / retour

Le trajet aller/retour se ferait par avion, en vol low-cost au départ de l’aéroport de Paris Charles de Gaulle , le vendredi 5 avril 2019, à destination de Auckland. Nous prendrons un train OuiGo à Aix en Provence pour rejoindre l’aéroport CDG  Le retour sur Aix en Provence est prévu le dimanche 21 avril 2019. La durée du vol est d’environ 23 heures. Nous aurons une escale à Singapour. Une fois arrivés à Auckland un bus navette sera à notre disposition pour les trajets entre l’aéroport, le lieu de notre hébergement et celui où se dérouleront les tournois et les visites.

 

Hébergement et restauration des enfants pendant le déplacement

Les enfants seront logés à plusieurs dans différentes mobile-homes (entre 6 et 8) et seront accompagnés d’un éducateur pour assurer leur sécurité. A notre arrivée, nous seront logés au Takapuna Beach Holiday Park près d’Auckland dans des mobile homes et ce pendant 5 jour du 07/04/2019 au 11/04/2019. Site du camping https://takapunabeachholidaypark.co.nz

 

 

 

 

Puis nous partirons ensuite en direction de la ville de Taupō / Matamata où nous séjournerons là aussi dans un camping à proximité pendant 4 jours, du 11/04/2019 au 15/04/2019.

 

 

 

 

 

Nous finirons ensuite notre séjour en direction de Rotorua / Whakatane pour y vivre une expérience unique puisque les enfants seront accueillis cette fois dans un Marae, maison d’accueil communautaire traditionnelle des Maoris.

Les enfants participeront à un powhiri , une cérémonie d’accueil maorie, régie par un protocole (kawa) strict. Elle se passe en général devant le marae , espace communautaire, qui comporte une cour, un wharenui (maison commune) et souvent d’autres bâtiments ou whare (cantine, école…). Lors de la cérémonie, un guerrier de la tribu qui reçoit pratique le wero , une danse guerrière, en faisant virevolter son taiaha (lance de guerre) pour impressionner l’autre tribu. Il dépose ensuite sur le sol un présent rituel que le représentant de la tribu en visite accepte en signe de paix.

S’ensuit le langoureux appel des femmes, karanga , pendant lequel la tribu invitée avance vers le wharenui. Une fois les tribus rassemblées, leurs membres se saluent en pratiquant le hongi , qui consiste à presser son nez contre celui de son interlocuteur. La cérémonie terminée, les tribus entrent dans le vif du sujet, discussions (korero) ou spectacles. Au programme, haka (rituel guerrier), danses avec des poi (boules au bout d’un fil) et chants avec guitare et flûte.

Puis arrive le moment du hangi , le repas autour du plat cuit dans des braises enfouies dans la terre, un festin important pour tous !
Hangi signifie « four creusé dans la terre », d’après le procédé de cuisson dans le sol, similaire à l’umu polynésien. Cette technique traditionnelle consiste à faire cuire des aliments au fond d’un trou creusé dans le sol, sur des pierres chauffées à blanc. Une fois les pierres à la bonne température, on y dispose les paniers contenant les viandes (bœuf, mouton, volaille…), puis ceux avec les légumes (carottes, kumaras, patates, maïs). Le tout est protégé par des toiles humidifiées, puis recouvert de terre. 4 à 6h plus tard, on déterre le festin cuit à l’étouffée ! (plus d’informations ici).

 

Restauration

Tous les repas seront pris en charge dans la formule. Les petit-déjeuner et les  dîners seront pris dans les camping, les déjeuners (sandwichs) quant à eux seront pris sur les terrains durant les entrainements et les tournois de rugby.